• Le cheval de mer

     

    Il a gagné toutes les courses

    Il a battu son cousin l’ours

    Mangé trois huîtres et un oursin

    Puis s’est couché sur un coussin

    Il a rêvé de s’en aller

    Dans des pays pleins de galets

    Mais il a préféré rester ici

    Avec la sardine Lucie

    C’est une bonne copine à lui

    Elle brille toutes les nuits

    Et même si elle chante faux

    Il l’aime beaucoup trop

    Pour partir au loin

    Et lâcher sa main.

     

    Maé et Gigi

    Le 13 juin 2011

     

     

     


    votre commentaire
  • Le rutabaga est on le sait tombé en désuétude. Peu sont enclins à s'en émouvoir. Et pourtant ses confitures ont permis d'en satisfaire plus d'un par le passé tandis qu'aucun fruit frais n'était présent à l'appel. Mais le rut ? Oui, celui dont les mâles de bien des races animales au printemps et les Puissants de chez les zhumains par tous temps se font un moteur pour laisser ça et là des traces de leur affirmation virile, celui là même n'est-il pas en passe de ne pas tomber en désuétude alors que parfois (au moins chez les Puissants) l'énergie dispensée pourrait être plus utile ailleurs. La réflexion n'est pas morale mais énergétique : les journées étant si courtes et nos forces zhumaines si limitées n'y aurait-il pas lieu de con-seiller à nos bêtes de scènes de se la garder dans le pantalon pour tout miser sur une productivité mieux distribuée (qui bêtement pourrait même se porter sur l'intérêt collectif). Alors, pour quand le rut-en-bagage laissé à la con-signe au bénéfice des Sages ?

    D.


    votre commentaire
  • Faut pas s’en offusquer Kéké, la Monarchie elle a plus qu'ça : flonflons, paillettes, carrosses et apparats-dégoûts qui t’en mettent plein les zyeux pour que tout te semble que beau et que fort. Et si tu veux critiquer, n’y penses même pas ! La monarchie, elle est pas là pour discuter. Elle endort le peuple aux côtés des financiers et des politicards, la main dans la main, histoire que tout continue à bien se passer et en plus toi t’es rien face à ces millions d’ébahis heureux qui verraient bien leurs petites se marier à un prince de sang royal pur anglais avec le teint pâle et les westons aux pieds. Décidément Kéké, tu continues à rien y comprendre. C’est pas merveilleux tout ça ? ! Ce spectacle. Ces loisirs télévisuels. Ces sièges confortablement ergonomiques que tu trouves désormais partout en grande surface pour un prix vraiment modique. Sans parler des canapés avec TV intégrée dans les accoudoirs histoire que tu n’aies même plus à te lever. Et toi tu râles ! Putain, tu voudrais pas être prince ? Tu la voudrais pas dans ton lit pour la nuit de noce la coquette ? Tu préfères rester pôvre, môche et gros ? Bien sûr que non. Tu es comme nous TOUS. On veut TOUS être princes. C’est ainsi, inutile de rien attendre d’autre : tu prends ton ticket et tu attends l’heure du tirage devant ton petit écran. C’qu’on va lui mettre à l’Anglaise si on gagne …

    Dédou Lotericum


    votre commentaire
  •  LE CAUSSORAMA

     

    Vues du chantier en cours (avril 2011) sur l’Aire de l’Aveyron (autoroute A75, à la hauteur de Séverac le Château) : l'association Pierre des Causses réalise bénévolement un « Caussorama »  ...

     

     

    Ci-dessus, les premières bâtisses en pierres sèches du Caussorama ...

     

     

    à+

    JLV


    votre commentaire
  • Certains disent adroitement que des comme ça ils n’en veulent plus tandis qu’eux mêmes et leurs zeuphémisme leurs paraissent bien acceptables. C’est pendant ces zépizodes radio-actifs et médiatiques que les Peau-lithiques excellent ! Ils sont toujours bons dans le rôle du redresseur de tors des zautres et tout aussi efficaces à ne pas se regarder en face. Quoique bien entendu il faut bien reconnaître que de ceux là qui trichent, empochent, font les moches et croient qu’on les voit pas on pourrait bien se passer. Mais il faudrait encor’un truc genre mandat unique pour tous et pas de cumul et pas de prises d’intérêts possibles et pas de lobbies amis et pas de clientèles et pas de réseaux souterrains et pas d’épouses ambitieuses et ça ferait beaucoup … Et puis il faudrait que ceux qu ont le pouvoir de délibérer et de changer les règles du jeux veuillent bien se tirer une balle dans le pieds (c’est à dire dans le porte monnaie puisque c’est ça qui les fait marcher) et ça c’est pas vraiment possible sauf à les faire boire tous d’un coup et à les conditionner en subliminal avec des mots comme " amour, générosité, partage, bien public, éthique et tac … ", ce qui semble un peu désuet et même con-con. Donc, c’est net, Ginette, on est pour longtemps dans l’horreur politique. Ce qui du coup t’impose de me rajouter daux doigts de limoncello et un bout de saucisson au menu de ce soir.

    Bises horrifiques.

    Dédou Horrificum


    votre commentaire